Exercice de sécurité civile : Un avertissement sur les téléphones dans le Var et les Alpes-Maritimes ce vendredi

Close up of man using phone outdoor - unrecognizable people with cellular smartphone chatting

Ce vendredi 19 janvier, la préfecture de la zone de défense et de sécurité Sud organisera un exercice de sécurité civile visant à simuler un risque de tsunami, avec l’activation du dispositif FR-Alert. Cette initiative englobera les neuf départements de l’arc méditerranéen, exposés potentiellement au risque de tsunami.

Les habitants du littoral des neuf départements concernés (Alpes-Maritimes, Var, Bouches-du-Rhône, Gard, Hérault, Aude, Pyrénées-Orientales, Haute-Corse et Corse-du-Sud) recevront une notification sur leur téléphone portable ce vendredi matin, accompagnée d’un signal sonore spécifique, même si leur appareil est en mode silencieux.

Il est important de noter qu’il s’agit d’un exercice coordonné par la préfecture de la zone de défense et de sécurité Sud, visant à atteindre trois objectifs majeurs. Tout d’abord, tester l’efficacité de la chaîne d’alerte, sensibiliser la population des communes littorales à la réception d’alertes sur smartphones, et rappeler les actions à entreprendre. En outre, l’exercice évaluera les réponses des destinataires aux alertes.

Il est crucial de souligner que aucune action particulière n’est requise de la part de la population lors de la réception du message FR-Alert, et aucun déploiement de moyens sur le terrain, tels que les pompiers ou la police, n’est prévu, comme l’a souligné la préfecture de la zone de défense et de sécurité Sud dans un communiqué.

Cet exercice se déroulera en configuration d’état-major, sans intervention sur le terrain, à l’exception d’une zone test au Grau-du-Roi (Gard), où des étudiants de l’université d’Avignon effectueront des observations. Il est organisé en collaboration avec les neuf préfectures, la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC), la direction de la transformation numérique (DTNUM), le centre national d’alerte aux tsunamis (CENALT) et une équipe de chercheurs de l’université d’Avignon.

Pendant cet exercice, il est demandé de ne pas contacter les forces de l’ordre, les services de secours, ni les standards téléphoniques des préfectures et des mairies concernées. Il est également crucial de ne pas propager de fausses informations sur les réseaux sociaux.

Rappel des réflexes à adopter en cas d’alerte tsunami :

  1. Se rendre immédiatement à un point haut à pied.
  2. S’éloigner rapidement des bords de mer jusqu’à atteindre un point haut.
  3. Ne pas utiliser votre voiture.
  4. Laisser vos enfants à l’école, où ils seront pris en charge.
  5. Si vous êtes en mer, dirigez-vous vers le large.
  6. Suivre attentivement les consignes des autorités officielles (préfecture, mairies).
  7. Rester en lieu sûr jusqu’à la déclaration de la fin de l’alerte.

Source : Var-Matin

Facebook
LinkedIn
Twitter

Pour aller plus loin...

Fin des articles !

Adhérer à la CPTS

De manière rapide et sécurisée

Contactez-nous

Nous joindre par téléphone :
07 83 40 29 17

Par e-mail, pour toute demande générale, veuillez nous adresser un courrier à l’adresse coordination.cptstoulonlittoral@gmail.com

Pour les demandes liées aux évènements ou aux offres d’emplois, merci de vous adresser à toulonlittoralcpts@gmail.com

En vous remerciant.