La progression des diagnostics de diabète de type 2 chez les enfants a persisté durant la deuxième année de la pandémie.

Diabete CPTS Toulon

Au cours de la pandémie de COVID-19, les diagnostics de diabète de type 2 (DT2) chez les enfants ont continué d’augmenter en 2021, malgré l’assouplissement des restrictions et la disponibilité des vaccins. Les taux de diagnostics en 2021 étaient supérieurs à ceux de 2020, qui étaient déjà plus élevés que les taux précédant la pandémie. Il est important de prendre en compte cette tendance croissante afin de prévenir les diagnostics tardifs de DT2 chez les enfants. Le suivi de cette tendance peut aider à mieux comprendre les effets de la pandémie sur la santé des enfants et à développer des stratégies de prévention efficaces.

Pourquoi est-ce important ?

En 2020, la pandémie de COVID-19 a eu un impact significatif sur la santé de la population, en particulier chez les enfants. Au cours de cette première année difficile, les diagnostics de diabète de type 2 chez les enfants ont augmenté de manière alarmante. Cette étude vise à évaluer la gravité de cette tendance en examinant les diagnostics de DT2 chez les enfants au cours de la première année de la pandémie. Les résultats pourraient aider à comprendre la gravité de la situation et à élaborer des stratégies de prévention plus efficaces pour limiter les diagnostics tardifs de DT2 chez les enfants. La prise de conscience de cette tendance croissante est cruciale pour la santé future des enfants.

Un examen approfondi des dossiers médicaux a été réalisé dans un hôpital pour enfants aux États-Unis de l’Est (144 patients). Les auteurs ont comparé les diagnostics de DT2 entre mars 2020 à décembre 2021 et janvier 2017 à février 2020. Ils ont également examiné les taux de DT2 pour la première et la deuxième année de la pandémie COVID-19. L’objectif était d’évaluer le nombre de nouveaux diagnostics de DT2 pendant la pandémie et avant la pandémie. Il n’y a eu aucun financement annoncé pour cette étude.

Résultats de l’étude :

L’incidence annuelle a considérablement augmenté, passant de 17,67 à 48,00, soit une augmentation de 228,2%. Les niveaux d’IMC ont également augmenté, atteignant 141,5% du centile de 95% par rapport à 129,3%. La pression artérielle diastolique moyenne a également baissé de 83,5 mmHg à 69,9 mmHg. Durant la première année de la pandémie, les patients étaient plus jeunes en moyenne, âgés de 12,9 ans comparativement à 14,8 ans avant. Il y a également eu un pourcentage plus élevé de patients présentant une maladie sévère lors du diagnostic, soit 20% contre 3,5%. Parmi les participants dont le statut COVID-19 était connu, seul un seul était positif et aucun des patients présentant une maladie sévère n’était positif.

Limites de l’étude :

  • Seulement un centre a participé à l’étude.
  • Le passé d’infection au SARS-CoV-2 ou l’état d’immunité n’était pas connu.
Facebook
LinkedIn
Twitter

Pour aller plus loin...

Fin des articles !

Adhérer à la CPTS

De manière rapide et sécurisée

Contactez-nous

Nous joindre par téléphone :
07 83 40 29 17

Par e-mail, pour toute demande générale, veuillez nous adresser un courrier à l’adresse coordination.cptstoulonlittoral@gmail.com

Pour les demandes liées aux évènements ou aux offres d’emplois, merci de vous adresser à toulonlittoralcpts@gmail.com

En vous remerciant.